Les kouilloù kezeg*

    Faire ouvrir les coquillages, les décortiquer et retirer la membrane se trouvant sur la chair. Faire cuire les mollusques décortiqués pendant environ 20 min dans un court-bouillon. Les égoutter, les hacher. Assaisonner (sel, poivre, échalotes et persil hachés et revenus à la poêle), déglacer avec un demi-verre de vin blanc sec.
    Confectionner une sauce blanche. Mélanger les deux préparations. Mettre dans un plat à gratin. Ajouter de la chapelure dessus et faire gratiner.

        Recette de Mme Grall, maman d’Agathe.

* parties intimes du cheval


Mais qu’est-ce donc ce kouilloù kezeg ?

    Son vrai nom est mye (nom scientifique : Mya arenaria) mais on l’appelle aussi « bec de jar », bedjar, clauque, quatre-moines…
    C’est un grand coquillage bivalve pourvu d’un siphon pouvant dépasser 30 cm de long. Sa taille maximale est de 12 cm. Il vit profondément enfoui (environ 40 cm) dans les sables vaseux où, à marée basse des marées de vive-eau, on s’aperçoit de sa présence grâce à un trou de 6 à 8 mm situé parfois au milieu d’une petite bosse. On peut le retirer du sable à l’aide d’une bêche.
    Il est assez coriace mais a un très bon goût. Il peut aussi se manger cru, comme la bernique, avec un peu de citron.

Page précédente Retour en page d'accueil